EnsAD : École nationale supérieure des Arts Décoratifs

Vous aimez les beaux-arts et rêvez d’une carrière d’artiste, mais vous ne savez pas quelle école d’art choisir pour mieux vous aider à peaufiner le génie en vous ? Vous vous demandez quelle est la meilleure école d’art en France ou tout simplement laquelle vous irait le mieux ? L’école des arts décoratifs de Paris (ENSAD Paris) fait partie de notre classement des meilleures écoles de design de 2021, et pourrait vous intéresser.

Présentation de l’EnsAD

Située en plein cœur de Paris plus précisément dans la rue d’Ulm, elle est abritée dans les bâtiments appartenant à l’État français et ceux depuis 1928. Afin de la rendre moderne, une vaste campagne dirigée par l’architecte Luc Arsène-Henry, le designer Philippe Starck et le paysagiste Pascal Cribier avait été menée. À leurs achèvements en 2004, ces travaux ont donné à l’École une image architecturale forte et l’ont confortée sur son site historique et indissociable de la Montagne Ste-Geneviève, au cœur de Paris.

Fondée en 1766, elle ouvrira officiellement ses portes une année après soit, en 1767 par lettres patentes du roi Louis XV. À l’époque, son but était de développer les métiers relatifs aux arts permettant d’accroître ainsi la qualité des produits de l’industrie. Au fil du temps, elle couvre de nouveaux domaines, en particulier les arts graphiques, l’architecture intérieure, le design industriel, la communication visuelle, le design vêtement, le textile, la photographie, la scénographie, vidéo et bien d’autres.

Depuis sa création, elle occupe une place éminente dans l’histoire de la création, des arts décoratifs et du design en France. Au fil du temps, elle changera plusieurs fois de nom pour finalement devenir en 1877 l’École nationale des arts décoratifs puis, en 1925, l’École Nationale Supérieure des arts décoratifs, appellation sous laquelle nous la connaissons aujourd’hui.

Cursus proposés par l’ENSAD Paris

Au prime abord, il est important de savoir que l’admission à L’ENSAD se fait uniquement et rigoureusement sur concours. Ce concours s’adresse à l’ensemble des candidats ayant au minimum le niveau de la classe de terminale. Une fois le cap d’admission passé avec succès, les élèves auront droit à un cursus universitaire structuré en deux parties, le tout sur une période de 5 années.

Les trois premières années s’organiseront autour de l’acquisition des basiques et des fondamentaux ainsi que l’initiation au projet. Les deux dernières années seront celles de l’approfondissement, du développement du projet et de l’initiation à la recherche.

La spécialisation se fait en 2e année, la 1re année se faisant en tronc commun. Les deux dernières années, notamment la 4e et la 5e année sont consacrées à la rédaction d’un mémoire et à la préparation de l’obtention du diplôme. Durant le cursus, un stage professionnel d’un minimum de trois mois doit être effectué par chaque apprenant.

Les diplômes de l’ENSAD et les débouchés à la sortie

Depuis 2012, l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs délivre un diplôme qui confère à son titulaire le grade de master. Ce diplôme est délivré par le directeur de l’école au nom de l’état français. Pour l’acquérir, l’élève doit avoir au préalable obtenu la totalité des crédits de son cursus (300 ECTS) et soutenir avec succès un Mémoire ainsi qu’un projet de fin d’études (grand projet). Il devra les présenter devant un jury dont la composition est fixée par le directeur de l’École.

L’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs offre dix secteurs de formation à savoir : l’architecture intérieure, le Cinéma d’animation, l’art espace, le design graphique/multimédia, design objet, le design textile et matière, le design vêtement, l’image imprimée, la Photo/vidéo et la scénographie. Le diplôme de l’École est délivré avec une spécialisation dans l’un de ses dix secteurs avec la certification au niveau 1, code NSF 132f, par arrêté du 6 février 2008 portant enregistrement au Répertoire national des certifications professionnelles, publié au Journal officiel du 21 février 2008, permettant ainsi à son titulaire d’exercer légalement sa profession.

D’un autre côté, les diplômés ont également la possibilité de se présenter aux concours d’accès à la fonction publique de catégorie A, notamment aux concours de recrutement des enseignants des écoles d’art, des écoles d’architecture ou de l’enseignement de second degré. Il s’offre à eux également, pour ceux qui le désirent, la possibilité de poursuivre leurs études ou recherches.

Prix des formations de l’ENSAD Paris

Les frais d’inscription peuvent varier. Pour l’année 2020/2021 les droits de scolarité sont fixés à 438 €. Les étudiants boursiers du CROUS sont quant à eux, tout simplement exonérés. Une contribution vie étudiante et de campus (CVEC) de 92 € est à payer avant la procédure d’inscription à l’École des Arts Décoratifs. Les étudiants boursiers en sont également exonérés.

Avis des étudiants de l’EnsAD

Les avis sont multiples au sujet de cette grande et prestigieuse école. Même si dans le lot il y a quelques mécontents, ils vont presque tous dans l’intérêt de cette dernière. Cependant, même si les avis sont pour la majorité bonne, certains aspects, notamment le manque de professionnalisation dans le cursus du master, le manque d’implication des enseignants ou encore une pédagogie en roue libre a laissé un arrière-gout plutôt désagréable à certains. Pour d’autres par contre, cette école serait la crème de la crème. Tout compte fait, la différence est un caractère normal et personne n’a jamais fait l’unanimité.

Notre note

Note EnsAD

Sélectivité (5=très sélectif)
Pédagogie
Qualité des intervenants
Employabilité / salaire
Réputation / prestige
Rayonnement international

Total

L'avis d'étudiant.es sur l'EnsAD : note totale