Classement des écoles du web

Les écoles du webTOTALSélectivité (10=très sélectif)PédagogieQualité des intervenantsEmployabilité / salaireRéputation / prestigeRayonnement international
1. IIM : Institut de l'Internet et du Multimédia598985
2. HETIC : Hautes Études des Technologies de l'Information et de la Communication788864
3. Sup de Web475484
4. Web School Factory564673
5. L’École Multimédia546563
6. ESCEN : École Supérieure de Commerce et d'Économie Numérique345574
7. Epitech Digital : SUP’Internet354375
8. Futurae36832
9. Digital Campus555443
10. École 42820816
11. WIS : Web International School354343
12. EEMI : École Européenne des Métiers de l’Internet214312

Voici le classement des meilleures écoles du web en France :

1. IIM : Institut de l’Internet et du Multimédia

Créée en 1995, l’IIM est une récente école française dont l’objectif est de préparer les étudiants aux nombreux métiers du web via des diplômes reconnus par l’état. Située à Courbevoie, cette école à rapidement su s’imposer à l’international notamment via un programme d’échange de grande ampleur.

2. HETIC : Hautes Études des Technologies de l’Information et de la Communication

L’HETIC pour « Hautes Etudes des Technologies de l’Information » est une école fondée en 2001 et située à Montreuil. Spécialisé dans le design et les emplois du numérique, cette école sort du lot via sa pédagogie unique où la grande partie des cours sont dispensés en ligne et où l’entraide est de mise.

3. Sup de Web

L’école Sup de Web est une école spécialisée dans les métiers du web et du digital. Fondée dans les années 2000, cette modeste école propose de nombreuses formations en Bac +3, notamment une formation en UX/UI ainsi qu’un bachelor e-commerce.

4. Web School Factory

La Web School Factory est une école parisienne qui se revendique comme étant une grande école de management numérique. Divisée en 3 grands cursus de 5 ans, préparant au diplôme de Master avec différentes majeures : market, tech et design. L’école est également en partenariat avec de nombreuses universités internationales.

5. L’École Multimédia

Fondée en 1996 L’École Multimédia, l’école multimédia est une des pionnières dans les formations sur les domaines tech et web tels que l’UX Design, le webmarketing ou encore le SEO. L’école propose de nombreuses formations et Masters reconnus par l’état. L’école brille notamment du fait de ses 8 000 partenaires entreprises, garantissant ainsi un travail dès le diplôme obtenu.

6. ESCEN : École Supérieure de Commerce et d’Économie Numérique

L’ESCEN : École Supérieure de Commerce et d’Économie Numérique est une des rares écoles n’étant pas située à Paris. Reconnue par de grands noms comme l’étudiant, l’école se targue notamment d’obtenir un taux d’employabilité de 96%, en plus de campus à l’étranger tels que Berlin, Dublin, Montréal, San Francisco etc.

7. Epitech Digital : SUP’Internet

L’école Epitech Digital, anciennement SUP’Internet est une branche de la fameuse école d’ingénieur branchée tech nommée Epitech. 50% Tech 50% Digital d’après son slogan, cette école cherche à former de nouveaux talents passionnés de tech aux nouveaux métiers du web et de la transformation digitale. L’école propose un programme en 5 ans qui permettra notamment à l’étudiant de partir à l’étranger durant sa scolarité.

8. Futurae

L’école Futurae de Virginie Calmels est une nouvelle école créée dans les années 2000 située à Boulogne Billancourt. Celle-ci se spécialisé dans les nouveaux métiers du numérique en particulier dans le domaine du jeu vidéo puisqu’elle propose un Mastère jeux-vidéo ainsi que des bachelor en animation 3D.

9. Digital Campus

L’école Digital Campus, ou IENSA, est une école créée en 1994 spécialisée dans les métiers du web. Présente dans 7 grandes villes de France, l’école à su s’imposer sur le marché en proposant de nombreux mastères visés par l’état, particulièrement sur le domaine du marketing digital.

10. École 42

L’école 42, est une des écoles les plus connues en France notamment pour son mode d’enseignement très particulier et ouvert à tous, principalement basé sur l’entraide. Cette école date de 2013 et a été fondée par Xavier Niel afin de résoudre le problème de pénurie de développeur web. Celle-ci est désormais connue dans l’industrie et aura réussi à se faire une place rapide dans les préférences des recruteurs.

11. WIS : Web International School

L’école WIS, pour Web International School est une écolé française située dans de nombreuses villes de France : Lille, Montpellier, Bordeaux, Toulouse, Paris etc. Cette école a pour ambition d’allier l’aspect technologie à l’aspect marketing du web afin de proposer des étudiants « hybrides », en particulier via leur mastère visé par l’état dans l’UX/UI ainsi que le web design.

12. EEMI : École Européenne des Métiers de l’Internet

L’EEMI, Ecole Européenne des Métiers de l’Internet, est une école située au cœur de Paris proposant des diplômes de Bac +1 à Bac +5 dans les métiers du web. Fondée par 3 géants du web (Meetic, Free et vente-privée) l’école demeurant au Palais Brongniart à rapidement réussi à s’imposer comme l’une des meilleures écoles du web, malgré son jeune âge (10 ans).


Les écoles du web : tout savoir

A l’heure du numérique, tous les feux sont au vert. En effet, on dénombre aujourd’hui la naissance de nouveaux métiers entraînant l’ouverture de nombreuses écoles du web pour répondre aux besoins du marché. Toutes ces écoles offrent des formations afin de préparer de nombreuses personnes aux nouveaux métiers qui émergent dans ce secteur en plein évolution. Mais d’où est née l’idée de la création d’écoles du web ? Quelle est la meilleure école du web ? Quels sont les programmes à suivre ? Et enfin quel emploi peut-on avoir à la fin de la formation ? Nous vous apportons des réponses à toutes ces questions ici.

Classement des écoles du web

Histoire des écoles du web

Les premières écoles en formation web ont vu le jour à la fin des années 90. La première école du web en France a été fondée en 1995, qui est l’IIM. Cette école possède un réseau d’anciens de plus de 2000 membres. Elle possède également 4 titres tous reconnus par l’État français, et dispose du niveau 1 au RNCP. Mais d’autres écoles comme l’IESA et l’École du Multimédia de Paris ont vu le jour dans la même période.

Mais les écoles du web ont connu un véritable tournant dans les années 2000. Grâce, également, à l’ouverture de HETIC, une école de web créée en octobre 2002. Cette école a connu une ascension exceptionnelle où elle obtient le label de « meilleur espoir » en 2006 et l’année suivante, elle obtient la marque Junior-Entreprise. Les récompenses ne s’arrêtaient pas là, en effet, en 2012, elle obtient le label Communication et fait partie aujourd’hui des 30 meilleures Junior-Entreprises.

Plus récemment, Sup de Web, une école pour se former au web a ouvert ses portes dans de nombreuses villes de France et de la Belgique. Ces villes sont, entre autres : Paris, Strasbourg, Toulouse, Marseille et Bruxelles. Cette école du web offre des diplômes certifiés par l’Etat concernant les professions du digital, du Community management, du e-marketing et de la création des contenus.

En 2013, Free, Simplon et Microsoft ont fait leur rentrée dans ce secteur en plein expansion. Et celui qui s’est le plus remarqué est Free. Ce dernier a un peu changé les pratiques en créant l’Ecole 42 à Paris. Il s’agit d’une école gratuite où vous n’avez pas besoin d’un diplôme pour suivre les cours. Toutefois, les formations ne sont pas certifiées. Microsoft et Simplon ont, à leur tour, implanté une école gratuite qui se base principalement sur les développeurs data et l’intelligence artificielle.

En ce qui concerne l’université, uniquement le DUT en multimédia et internet donne droit à une formation en deux ans. Cette formation se joint à des cours donnés en écoles supérieures.

Cursus et débouchés en école du web

Les formations proposées par ces écoles permettent de trouver des métiers dont l’ensemble des tâches sont dématérialisées. Mais quels sont les réels débouchés que l’on peut espérer en obtenant un diplôme au sein de ces écoles ?

Développement web

Le cursus nous venant directement à l’esprit lorsque l’on évoque les écoles du web est bien évidemment, celui du développement web. Les personnes nées sans Internet ont généralement l’image d’une personne passant des heures à écrire des lignes de codes.

Cependant, la réalité est bien différente. Le développement web est un secteur proposant divers débouchés.

Programmeur informatique

Un parcours de développeur web est possible directement après le bac en intégrant la formation nécessaire. Son rôle est de développer divers outils numériques pour une ou plusieurs entreprises. Pour ce faire, l’étudiant devra intégrer un BTS services informatiques aux organisations ou encore un DUT informatique.

Ces diplômes permettent à leurs détenteurs de commencer un parcours de programmeur informatique rapidement après le bac. Cependant, les recruteurs ont tendance à privilégier les personnes ayant obtenu un bac +5 avant de s’insérer sur le marché du travail.

Il est possible de suivre une formation en master informatique, ou encore effectuer une école d’ingénieur proposant un cursus dans ce domaine.

Expert en cyber sécurité

Pour atteindre ce poste avec de fortes responsabilités, il est nécessaire d’être titulaire d’un bac +5 auprès d’un établissement reconnu proposant des cursus en Sécurité des systèmes d’informations.

Son rôle est de sécuriser les données de l’entreprise, ainsi que les divers outils numériques, afin d’éviter les piratages ou encore « Hack » de personnes malveillantes.

Data analyst

Tout comme l’expert en cyber sécurité, le data analyst demande beaucoup de préparation au préalable. Son rôle est d’analyser les données brutes afin de permettre d’effectuer une interprétation utile de celles-ci afin qu’elles puissent servir à atteindre les objectifs de l’entreprise.

Les licences professionnelles métiers de l’informatique ou encore métiers du décisionnel et de la statistique permettent d’accéder à des postes d’assistant dans ce domaine.

Un bac +5 sera nécessaire afin d’accéder à ce poste directement à la sortie des études. Diverses formations telles que le master méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises, master informatique, master mathématique ou encore une formation d’ingénieur avec spécialisation big data sont très pertinents lorsque l’on souhaite devenir Data analyst.

Marketing digital

Le marketing digital est l’un des domaines les plus en vogue en ce moment auprès des professionnels, car il crée une valeur considérable en augmentant le chiffre d’affaires d’une entreprise.

Référenceur SEO

Souvent appelé « SEO manager », il a la charge de mettre en place et appliquer une stratégie de référencement concernant un ou plusieurs sites internet. Son rôle est indispensable pour accroître la visibilité d’un site via les résultats des pages de recherche.

Dans les petites structures, l’expert SEO peut également faire office de rédacteur web, car il s’agit du poste ayant les meilleures compétences pour rédiger du contenu éditorial de qualité.

Diverses formations sont disponibles via le web, bien que les écoles proposant des cursus diplômants soient très peu répandues. Ce domaine est en constante évolution et nécessite donc d’effectuer une veille de qualité.

Community manager

Ce métier est le plus connu du web marketing à l’heure actuelle. Le Community manager a la charge de construire des relations solides avec les prospects et clients sur l’ensemble des différentes plateformes numériques telles que les réseaux sociaux ou encore le site internet. 

Diverses études permettent d’accéder à des postes de Community manager. Après le bac, les étudiants peuvent décider d’effectuer un BTS communication ou encore Management des unités commerciales. La licence professionnelle chef de projet marketing digital est recommandé pour accéder à ce poste.

Directeur artistique web

Le directeur artistique a la charge de l’ensemble des éléments artistiques présents sur le site internet. Il doit maîtriser divers outils de création (Adobe par exemple), afin de mener à bien les projets de l’entreprise.

Les personnes pouvant prétendre à ce poste viennent de diverses filières comme la publicité, le graphisme ou encore la communication. Un cursus allant de bac +3 à bac +5 dans les filières précédemment évoquées est nécessaire si vous souhaitez devenir directeur artistique web.

UX Manager

Son rôle est de rendre l’ergonomie du site la plus simple et efficace possible tout en prenant en compte l’avatar client, c’est ce que nous appelons l’amélioration de l’expérience client. Il est très important dans la stratégie de l’entreprise, car ses compétences permettent d’améliorer les ventes sur le long terme.

Pour devenir UX manager, il est nécessaire d’effectuer un cursus allant de bac +3 à bac +5 dans différentes filières. Ce poste est accessible grâce à des licences professionnelles dans les filières du design ou encore de l’informatique.

Les masters management entrepreneuriat de projets numériques, design d’interfaces multimédias et Internet ou encore ingénieur en informatique avec un certificat de création graphique permettent d’accéder à ce poste plus rapidement. 

L’avenir des écoles du web

Le monde actuel ne cesse de se développer à une vitesse prodigieuse. Les outils que nous utilisons actuellement seront obsolètes demain et ne cesseront de se réinventer. Une chose est certaine, les écoles du web prendront une place de plus en plus importante au fil des années.

L’augmentation des outils digitalisés favorisera leur croissance en permettant aux personnes intéressées d’obtenir une certification nécessaire au travail de leurs rêves. N’hésitez pas à vous inscrire dans une école du web si vous souhaitez occuper les postes de demain.

5 / 5 ( 22 votes )