ENS Louis-Lumière : École Nationale Supérieure

L’École Nationale Supérieur Louis-Lumière encore appelée ENS Louis-Lumière est une grande école publique dédiée au cinéma, à la photographie et au son, couronnée par un diplôme de bac +5. Elle fait partie de notre classement des écoles de cinéma et propose une formation initiale professionnalisante, théorique et pratique, technique et artistique.

ENS Louis-Lumière : avis et classement étudiant.es

Présentation de l’École Nationale Supérieure Louis-Lumière

Elle possède trois spécialités à savoir le cinéma, le son et la photographie. Donnant droit à un niveau bac + 5 conférant le grade de master. Elle offre deux mois minimum de stage. Le tarif est de 300 euros de droits d’inscription et une scolarité gratuite.

L’admission à cette école est sur concours (QCM, épreuve écrite, entretiens) après un bac + 2 et il faut avoir 27 ans maximum. L’enseignement est d’une durée de 3 ans. L’école compte 150 étudiants ; 16 étudiants par spécialité et par promotion ; 100 intervenants professionnels.

Histoire de l’ENS Louis-Lumière

ENS Louis-Lumière a été créé en 1926 et installée depuis 2012 à la Cité du Cinéma à Saint-Denis sous l’impulsion de personnalités comme Louis Lumière ou Léon Gaumont. Son nom initial est « École technique de photographie de cinématographie et de cinéma ».

Formations de l’ENS Louis-Lumière

ENS Louis-Lumière, délivre trois Masters en cinéma, en photographie et en son, à vocation professionnalisante. Ces masters sont composés de la théorique, pratique, technique et de l’art.

Masters cinéma : le premier semestre est consacré à construire le socle de connaissances artistiques, techniques et scientifiques susceptible d’être mobilisé tout au long du cursus. Le deuxième semestre est orienté vers la prise en main de l’outil de travail et vers l’initiation aux savoir-faire de base des métiers du cinéma.

Les semestres 3 et 4 sont dédiés à l’approfondissement technique et artistique avec des exercices plus spécifiques liés à l’image et des projets. Ainsi que des courts-métrages de plus en plus importants. Le semestre 5 tourne autour d’options qui changent selon les années, et peuvent devenir un débouché professionnel.

Masters son : les deux premiers semestres consistent en l’acquisition de connaissances dans les domaines scientifique et technique artistiques et culturels. Lors de travaux pratiques dirigés, dont certains sont communs à ceux de la spécialité du Cinéma, sont enseignées les bases de la prise de son et de la postproduction pour l’image, la musique et la radio.

Le semestre 5 repose autour d’options qui varient selon les années. C’est aussi un semestre propice aux échanges européens et internationaux.

Le semestre 6 est entièrement dédié à la réalisation du mémoire composé d’une partie écrite et d’une partie pratique. Il permet aux étudiants de faire un travail documenté avec pour objectif de développer, approfondir et théoriser une problématique associée au son.

Le Master photographie : le recrutement de l’école, ouverte à tous types de formation, implique une première année de mise à niveau : celle-ci rassure et homogénéiser les connaissances fondamentales de chaque étudiant admit.

La seconde année est constituée majoritairement par des ateliers qui incitent l’étudiant à autonomiser sa pratique (prise de vue postproduction, ainsi qu’une réflexion de fond sur son projet professionnel). La dernière année est destinée pour son premier semestre à une spécialisation appliquée à un projet professionnalisant. C’est également un semestre idéal aux échanges européens et internationaux.

Carrières après l’ENS Louis Lumière et débouchés

L’objectif de l’ENS Louis-Lumière est de former des professionnels de l’image et du son à haut niveau (bac+ 5). Depuis 2010, l’établissement confère le grade de master.

L’enseignement « cinéma » prépare aux métiers de l’image comme directeur de la photographie, cadreur ou assistant-opérateur et prépare également aux métiers de la postproduction (industries techniques, effets spéciaux) du cinéma et de l’audiovisuel.

L’enseignement « son » forme aux métiers techniques et artistiques de son tels que le preneur de son, monteur son, mixeur ou ingénieur du son, en rapport étroit avec les secteurs de l’image, musical, le spectacle vivant et la radio.

L’enseignement « photographie » englobe un grand nombre de pratiques professionnelles. Parmi ces orientations, on peut citer les métiers de la prise de vue comme : photographe pour la presse, l’édition, l’industrie, les institutions, la postproduction qui est composée du traitement physique ou chimique des images. De la gestion des systèmes, du support technique ou commercial en industrie et distribution, du journalisme spécialisé en presse professionnelle, de la formation et de la recherche.

Avis des étudiants de l’ENS Louis-Lumière

Une bonne école professionnalisant qui a éradiqué ses problèmes d’infrastructures en déménageant à la cité du cinéma. Un réel bonheur d’étudier dans cette école. Mais d’un côté le problème de réception par téléphone. De plus, l’école est clouée dans le passé et son ancienne réputation.

Notre note

Les meilleures écoles de cinéma

1.

2.

3.