ENSAV : École Nationale Supérieure d’AudioVisuel

L’ENSAV, anciennement l’ESAV, École supérieure d’audiovisuel, est un établissement français, public d’enseignement supérieur qui délivre un enseignement technique et artistique des métiers du cinéma. L’ESAV fait partie des meilleures écoles de notre classement des écoles de cinéma en 2021.

ENSAV : avis et classement étudiant.es

Présentation de l’ENSAV

L’École supérieure d’audiovisuel a été créée en 1979 et située à Toulouse. L’admission à cette école se fait sur concours, à partir du niveau Bac +2 validé. Le nombre d’étudiants est de 200. L’enseignement est d’une durée de 4 ans (L3, M1, M2, diplôme universitaire de recherche et de création audiovisuel). Pour le département en M2, c’est au choix dont la réalisation, l’image, le son, infographie/ architecture/ décor, production ou recherche expérimentation (REX).

C’est une école internationale avec une présence de 18 % d’étrangers qui offre un diplôme professionnel en création infographie appliquée à l’audiovisuel, master création audiovisuelle. Les frais de scolarité annuels s’élèvent à 150 euros pour l’année de la licence, et 222 euros pour une année en master. Ainsi que les frais de cotisation à la sécurité sociale qui s’ajoutent. ESAV est la seule école publique dans une université française. C’est une école active dans la vie culturelle et scientifique locale. Une école entièrement disponible aux professionnels et à la création.

Histoire de l’ESAV

L’Université de Toulouse-le-Mirail décide en 1978, de la création d’un département d’enseignement libre de la communication audiovisuelle, sur les bases des principes singuliers, dégagés par le rapport d’une commission mélangée d’enseignants et d’IATOS. Qui accueillent des étudiants bac + 2. L’école est dirigée par Guy Chapouillié depuis sa création en 1979 jusqu’en 2009. En 2017, l’école prend le nom « d’École nationale supérieure de l’audiovisuel » (ENSAV).

Formations de l’ENSAV

L’école a pour objectif la formation professionnelle de ceux qui se destinent aux métiers du cinéma, mais aussi de la radio et de la télévision. Proposée aux étudiants titulaires d’une formation de niveau Bac +2 minimum pour les licences et Bac +3 pour les masters, l’école délivre des diplômes de licence en Études audiovisuelles pour 1 an ; de licence professionnalisant en création infographie pour 1 an ; de master pour 2 ans ; et de doctorat pour 3 ans, ainsi qu’un diplôme universitaire de recherche et de création en audiovisuel (DURCA) pour 1 an.

En fin de cursus, l‘école propose 6 parcours de spécialisation dont la réalisation, l’image, le son, infographie, architecture-décor, production, et REX. L’ESAV propose également des exercices et des parcours axés sur la fabrication audiovisuelle tout au long de la formation en allant de la troisième année de licence 3 jusqu’à un Master 1 et 2 pouvant être ajouté par un diplôme universitaire.

Pour accéder en L3, il faut passer un concours.

Les trois premiers semestres ont pour objectif sont destinés à la formation des généralistes de l’audiovisuel, polytechniciens de haut niveau au croisement de pratiques techniques, scientifiques et artistiques. Les trois semestres suivants proposent 5 parcours d’approfondissements de la formation par un renforcement de l’expérimentation et de l’axe fondateur création-recherche.

Débouchés après l’ENSAV

Grace aux formations de l’ESAV, les métiers sur lesquels on peut déboucher sont : développeur multimédia, infographie, assistant du directeur artistique, webmaster, webdesigner, intégrateur, reporter d’images et de sons à diffusion rapide, monteur / intégrateur image et sons numériques, concepteur / réalisateur de vidéo interactive et d’interfaces, métiers des jeux vidéo, assistant scénique (installation).

Avis des étudiants de l’ESAV

Une excellente école, très sérieuse, des professeurs compétents qui donnent des cours très riches. La formation est complète et de qualité. Néanmoins, la formation est un petit peu désorganisée de temps en temps et les apprenants sont livrés à eux.

Notre note

Les meilleures écoles de cinéma

1.

2.

3.