ESEC : École Supérieure d’Études Cinématographiques

L’École supérieure d’études cinématographiques ou ESEC est une école privée de cinéma situé au cœur de Paris et reconnue par le ministère de la Culture, qui figure au classement des écoles de cinéma de France. Elle offre une formation aux métiers du cinéma et de la télévision reconnue par l’État.

ESEC : avis et classement étudiant.es

Présentation de l’ESEC

Elle a été créée en 1973 et contient 321 étudiants. L’admission à cette école est sur concours, et nécessite un bac pour l’année préparatoire pour 1 an, un bac + 2 pour cycle 1 et 2 pour une durée de 1 an également. C’est une école internationale qui offre un mois minimum de stage et spécialisée dans la réalisation et métier de plateaux, scénario, montage et effets spéciaux, documentaire, production et distribution.

Les diplômes qu’on obtient à l’ESEC : titre d’adjoints à la réalisation, d’adjoint à la production et à la distribution, et de monteurs-truquistes certifié RNCP de niveau II. Elle est dirigée par Jérôme Enrico.

Les frais en année préparatoire s’élèvent à 6 350 €, pour le cycle 1 : 7 900 € et pour le cycle 2 : 8 250 €. L’ESEC reçoit des étudiants de plus de 70 nationalités différentes. Elle est membre du collège des organismes de formation de l’école nationale.

Histoire de l’ESEC

De 1973 à 1980, il s’agit des premières années, l’ESEC organise des échanges d’étudiants. De 1983 à 2003, la création de l’Académie internationale des arts ; développement du département art et médias électroniques/ atelier production, l’ESEC organise les « clubs-rencontres de l’ESEC », manifestations destinées à l’interrogation des professionnels sur l’actualité politique, sociale et culturelle de leurs métiers.

De 2003 à nos jours, l’évolution du département art et médias électroniques en atelier écriture télévisuelle et WebTV. Le 1er janvier 2013, Jérôme Enrico reprend la direction de l’ESEC.

Formations de l’ESEC

L’ESEC forme aux métiers de collaborateurs à la création d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles, elle spécialise ses étudiants dans les domaines de réalisation, de production de montage et des effets spéciaux en numérique. L’ESEC délivre des titres d’adjoints à la réalisation, d’adjoint à la production et à la distribution, et de monteurs-truquistes d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles, certifiés par l’État de niveau 6.

Le cycle 1, les études générales :

Le premier cycle d’études est pluridisciplinaire, principalement basé sur un enseignement pratique et technique.

Le cycle 2, les spécialisations :

L’atelier de réalisation retrouve dans son enseignement, les conditions professionnelles d’un plateau de film de long-métrage au cours d’exercices en grandeur nature sous la direction pédagogique d’un réalisateur.

Débouchés de l’ESEC

Monteur-truquiste en numérique d’œuvre cinématographique et audiovisuelle, adjoint à la réalisation d’œuvre cinématographique et audiovisuelle, adjoint à la production, réalisateur, chef monteur, motion designer, cadreur, opérateur de prise de vues.

Avis des étudiants de l’ESEC

Dans l’ensemble, les étudiants de l’ESEC sont satisfaits de leur école. Néanmoins, certains critiquent l’organisation de celle-ci.

Notre note

Les meilleures écoles de cinéma

1.

2.

3.