ESRA : École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle

L’école supérieure de réalisation audiovisuelle (ESRA), est une école supérieure française, technique et privée qui forme aux métiers du cinéma, de la télévision, de l’animation, et du son à travers un diplôme du Ministère de l’enseignement supérieur. L’ESRA fait partie du classement des meilleures écoles de cinéma.

ESRA : avis et classement étudiant.es

Présentation de l’ESRA

L’école compte 600 étudiants à Paris, 200 à Rennes, 150 à Nice et 80 à Bruxelles. L’admission pour le bac + 3 exige un baccalauréat et 27 ans maximum en plus d’un concours constitué d’une lettre de motivation, un QCM, un entretien individuel et un entretien de groupe. Pour le bac +5, le bac +3 est exigé, suivie d’une épreuve écrite, entretient individuel et un entretien de groupe. Les frais de scolarité s’élèvent à 8 320 euros par an. Les étudiants doivent effectuer au moins 16 semaines de stage dans leur scolarité.

Histoire de l’École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle

 L’ESRA possède quatre sites dont l’un Paris créée en 1972 ; l’autre à Nice depuis 1988 ; l’autre à Rennes depuis 1999 et un autre à Bruxelles depuis 2015. Chacune de ces écoles a été créée en associant dans les mêmes locaux trois écoles : L’ESRA pour les métiers du cinéma, l’animation pour les métiers du cinéma d’animation et l’ISTS (institut supérieur des techniques du son) pour les métiers du son. En 2007, L’ESRA met en place une quatrième année optionnelle à New York.

Formations de l’ESRA

L’ESRA de Paris forme aux différents métiers de l’image, du cinéma ou de la télévision. L’ISTS s’applique aux différents métiers du son. L’ESRA se tourne vers les métiers de l’animation et des effets spéciaux. Toutes ces formations se déroulent en trois ans. Pour L’ESRA et l’ISTS, il y a deux années de tronc commun pour chaque formation et ensuite une année de spécialisation en réalisation cinéma, TV, série, image, Production et montage.

Les formations de L’ ESRA de Bruxelles ne sont pas reconnues par les autorités belges et l’école est inscrite dans les listes des « fausses universités » établie en 2017 par le Service public fédéral Economique.

L’ESRA propose un Bac +3 appelé : le DESRA (diplôme d’études supérieures de réalisation audiovisuelle) qui sanctionne les trois années d’études à l’ESRA, le DESTS (diplôme d’études supérieures de techniques du son), et le DESFA (diplôme d’études supérieures du film d’animation).

L’école propose également deux Bac + 5 visés (DHEC) depuis 2008 (réservé aux titulaires d’un diplôme de type bac +3) composé de scénario/ réalisation, fiction et documentaire, production/distribution.

Débouchés de l’ESRA

Les débouchés sont variés, de la réalisation de films à celle de web-série.

Fiches métiers cinéma il y a le réalisateur, assistant-réalisateur, chef électricien, scénariste, scripte, directeur de la photographie, premier assistant-opérateur, second assistant-opérateur, cadreur, monteur, superviseur d’effets spéciaux VFX.

Fiches métiers son et télévision : producteur, producteur exécutif, directeur de production, directeur de postproduction, directeur de casting, assistant de production, chef machiniste, machiniste, régisseur, chef opérateur tournage, ingénieur son mixage, perchman, monteur de son, ingénieur du son mixeur télévision, ingénieur son façade, assistant du plateau, ingénieur du son scène, ingénieur son diffusion et enregistrement, mixeur, ingénieur chargé des prises de « son, ingénieur du son mastering, sound designer, réalisateur artistique/ producer » plagiat.

Fiches métiers animation : animateur 3D, infographie de layout, character designer, storyboarder, Matte painter, riggeur 3D, opérateur de motion capture, modeleur 3D, textueur-lighteur renderer, graphiste FX, graphiste de compositing, spécialiste tracking, superviseur d’effets spéciaux.

Avis des étudiants de l’ESRA

Suite aux témoignages des étudiants, l’école dispose d’une bonne expérience. L’on apprend beaucoup entre la théorie et la pratique, on a accès à du matériel pour des projets hors cursus et on a la possibilité de faire pas mal de stages également. Néanmoins, d’autres étudiants affirment que le service pédagogique est dépassé et ne suit pas du tout ses élèves. L’administration qui est lamentable et la lourdeur des cours. Peu de sécurité dans les locaux, les gens entrent et sortent quand ils veulent.

Notre note

Les meilleures écoles de cinéma

1.

2.

3.