Les médias russes poussent de fausses déclarations sur les responsables de l’émeute au Capitole

Ce n’est un secret pour personne que les partisans en colère du président Donald Trump ont été vus prendre d’assaut le Capitole américain, mais les émissions d’État russe contrôlées par le Kremlin circulent toujours sur la série d’événements qui ont éclaté sur la colline du Capitole le 6 janvier. Selon les médias russes, des membres d’Antifa ont été vus prendre d’assaut le Capitole – pas des partisans de Trump.

Selon The Daily Beast, les médias russes ont affirmé que « les insurrectionnels pro-Trump n’étaient que des » manifestants pacifiques « et ont accusé » Antifa « des violences qui ont eu lieu à Washington, DC le 6 janvier 2021 ».

Bien que le (FBI) ait annoncé une série de développements concernant les émeutes du Capitole, y compris l’arrestation de plus de 100 partisans de Trump, les médias russes se sont concentrés sur la présentation de clips de réseaux d’information conservateurs comme Fox News en plus des remarques de personnalités publiques conservatrices largement connues. y compris Tucker Carlson, un certain nombre de législateurs républicains et d’autres alliés et apologistes de Trump.

Mais la vérité n’a jamais empêché les réseaux de propagande du Kremlin de continuer à diffuser une fable commode. Des témoins oculaires russophones ont été montrés par intermittence – ou certains pourraient argumenter de manière interchangeable – avec des clips de Fox News, mettant en vedette Tucker Carlson, Marco Rubio et d’autres apologistes de Trump. Apparaissant sur la chaîne de télévision publique Rossiya-24, deux russophones vivant aux États-Unis ont été identifiés comme « ceux qui ont participé aux événements » sur Capitol Hill et ont ensuite participé à de nombreuses émissions à la télévision publique russe.

Malgré les tentatives des propagandistes des médias contrôlés par la Russie pour contrôler le récit concernant ce qui s’est passé lors de la certification du Collège électoral, la publication note que même les législateurs républicains se distancent maintenant de ce faux récit.

En fait, le représentant Kevin McCarthy a même abordé les rumeurs lorsqu’il a pris la parole à la Chambre lors de l’audience pour la deuxième destitution de Trump. « Certains disent que les émeutes ont été causées par Antifa », a déclaré McCarthy, ajoutant: « Il n’y a absolument aucune preuve de cela. »

Plus troublant encore, malgré la certification du Collège électoral, et Trump ayant finalement admis qu’une nouvelle administration prendra la Maison Blanche le 20 janvier, il a toujours convaincu bon nombre de ses partisans que l’élection présidentielle leur avait été volée. Pourtant, il n’a toujours aucune preuve à l’appui de ses affirmations.

À partir d’articles de votre site

Articles connexes sur le Web

Vous pourriez également aimer...